voyage au centre de la terre analyse linéaire

Le professeur Otto Lidenbrock. Propriété de l’écrivain, le langage est sans doute plus vaste que l’univers connu par la science. Vous montrerez d’abord comment le narrateur introduit de façon habile le sujet dont il va traiter (du début à la ligne 11), puis vous étudierez l’art du portrait (de la ligne 12 à la fin). Conseil méthode : n'hésitez pas à utiliser des couleurs et à surligner des éléments directement dans votre texte. (l. 8-9). La signature d’Arne Saknussemm les y attendait, gravée dans le roc. Aujourd’hui j’ai la haine des mouches. Ubiquité temporelle et imaginaire géographique.. Voyage au centre de la terre… et dans le temps. Identifier les procédés et les commenter : imaginez que vous êtes un détective qui doit relever et analyser tous les indices, sans rien laisser de côté ! 3. Son caractère est excentrique, emporté. Dans cet extrait, Nicolas Bouvier décrit la mouche d'Asie comme un véritable enfer. il commence par aborder un sujet qui effraie généralement les Occidentaux : les maladies exotiques, en particulier la malaria. "plaie, ulcère, boutonnière de chair mal fermée" (l. 17), prédateur d'autant plus assuré et tranquille, (carénée) = mal construite ; seul terme positif "bien fait" associé à l'effet dévastateur de l'animal. Voire : soit. il faut faire des paragraphes dans vos parties, introduits par des connecteurs logiques : d'abord, ensuite, enfin. C'est l'attention portée aux détails qui fait alors toute la saveur du voyage, comme le montre l'énumération "qualité des regards, forme des nuages, inclinaison des casquettes" (l. 4). Nicolas Bouvier opère une distinction qui va lui permettre de présenter le sujet plus précisément. Lire en mode normal (façon ereader) XXX. Dans Voyage au centre de la Terre, l’auteur imagine une expédition jusqu’au cœur de la planète. A ce titre, le voyage forme le caractère et enrichit la personnalité. 2. Romans d'aventures. parleras-tu ?" > Jules Verne, Voyage au centre de la terre Document envoyé le 08-04-2020 par Pascale Frevol Proposition d'explication linéaire- deuxième extrait étudié. par Jules Verne. Mais s’il y a plaie, ulcère, boutonnière de chair mal fermée, peut-être pourrez-vous tout de même vous assoupir un peu, car elle ira là, au plus pressé, et il faut voir quelle immobilité grisée remplace son odieuse agitation. "ses gros yeux roulaient sans cesse derrière ses lunettes considérables" (l. 20). Voyage au centre de la Terre fut publié en 1864. En premier lieu, je vais étudier la façon habile adoptée par Nicolas Bouvier pour introduire le sujet principal de ce texte : l'enfer des mouches d'Asie. - émotion des personnages (partis d'Islande et arrivés en Italie) : "Le Stromboli" (l. 27) = révélation qui semble inouïe, - dernière étape du voyage qui réserve une dernière surprise. Le professeur incarne en quelque sorte un genre de personnage que l'on rencontre dans d'autres œuvres : le vieux maître bourru, mais gentil, qui guide le personnage plus jeune. Elle leur permet ainsi de revenir aux temps préhistoriques, aux âges primitifs. Tout d'abord, je verrai comment ce portrait apporte des éléments négatifs, puis je montrerai comment, dans la deuxième partie du texte, ce portrait est finalement positif. Bien que je fusse certain de fouler un sol entièrement vierge de nos pas, j’apercevais souvent des agrégations de rochers dont la forme rappelait ceux de Port-Graüben. Dernière modification : 20 mars 2016 à 12h56. Ce texte est extrait du roman Voyage au centre de la Terre, écrit par Jules Verne au XIX e siècle. Nicolas Bouvier adopte alors le ton de l'exagération, comme le soulignent la répétition du nom "haine", ou encore l'expression "les larmes aux yeux" (l. 5) qui montre la réaction épidermique du narrateur à la pensée d'une mouche. Le Musée des familles. Six mois d'hivernage ont fait de nous des Tabrizi qu'un rien suffit à étonner. Date de publication sur Atramenta : 10 mars 2011 à 13h29. Programme de 1ère ST avec essai, commentaire, contraction. Parfois même elle s’égare sur une fleur." Les voici en Islande où, en compagnie de Hans, un guide dévoué et intrépide, ils s’enfoncent dans les entrailles d’un volcan éteint, le Sneffels, sur les traces d’Arne Saknussemm. : n'hésitez pas à utiliser des couleurs et à surligner des éléments directement dans votre texte. - manque d'énergie, immobilité proche de la mort : "extrême fatigue" (l. 6), "tortures" (l. 6) "à demi-morts" (l. 7-8) +, "comme une masse inerte" (l. 8) + "profond assoupissement" (l. 11-12) = comme s'il allait mourir. C’était parfois à … Nous voulons bien. Ils naviguent même sur un océan souterrain, peuplé de monstres préhistoriques. Enfin, l'intérêt du voyage, pour Nicolas Bouvier, c'est aussi d'accepter de changer soi-même. Ains : mais. C’est lui, par exemple, qui trouve le poignard abandonné par Arne Saknussemm, et qui, malgré les doutes qui le tenaillent, fournit sans arrêt de nouveaux motifs pour aller plus loin: «Un feu intérieur se ranima dans ma poitrine! Vous soignerez votre expression, et penserez à justifier votre analyse par des citations précises. Car, en effet, une analyse. Jules Verne - « Voyage au centre de la terre » mardi 5 novembre 2019 , par BERNOLLE Marie-Anne, Chargée de mission pour l’Inspection de Lettres Cette journée est le premier volet d’une série de trois, organisées par l’inspection académique de lettres de Versailles sur certaines des œuvres au programme à l’E.A.F., session 2020. marquent une avancée dans le développement. Etablir une fiche de recherche biographique, en une trentaine de lignes, prsentant brivement la jeunesse de Verne, puis ses dbuts littraires, sa rencontre avec Hetzel, ses matres en littrature, sa production littraire, sa vie d'crivain. L'exagération se poursuit avec la phrase suivante teintée d'humour et d'ironie : "Une vie entièrement consacrée à leur nuire m’apparaîtrait comme un très beau destin" (l. 6-7). Elle rend trembleur, faible, et désireux que les choses vous soient extrêmement facilitées. Il faudrait tout de même gagner ici de quoi atteindre l’Inde. inculte (barbe) : sans soin / sans culture, intrigué : curieux, intéressé par ce qui est en train de se passer, polyglottisme : le fait de parler plusieurs langues. Elle apparaît comme le pâle reflet "innocen[t]" de la mouche d'Asie qui elle, au contraire, est présentée en des termes, : "Celle d’Asie, gâtée par l’abondance de ce qui meurt et l’, abandon de ce qui vit, est d’une impudence sinistre". puis l’art du portrait (de la ligne 8 à la ligne 17), et enfin la “morale” de cette histoire (de la ligne 18 à la ligne 21). - problématique : En quoi ce texte révèle-t-il des découvertes de plus en plus extraordinaires ? : "La mouche d’Europe s’en tient aux vitres, au sirop, à l’ombre des corridors. Voyage au centre de la Terre, de Jules Verne, a fait rêver des générations de lecteurs, apportant l'idée d'une possible exploration du centre de notre Planète. Le jeu de mot "abondance"/"abandon" et l'antithèse "ce qui meurt"/"ce qui vit" illustrent à quel point cette mouche tire parti de n'importe quelle situation pour nuire. Ils se retrouvent ainsi, le 28 août, aux abords de l’île Stromboli, en Méditerranée, à «plus de douze cents lieues de leur point de départ». Lhistoire commence le 24 mai 1863 à Ham… Il joue lentement, il s’endort ; ça nous a pris la journée. D’abord je ne vis rien. - soif extrême : "l'eau fit tout à fait défaut" (l. 1), "privation d'eau" (l. 6), de la chaleur "brûlait' (l. 2), "étouffante" (l. 3). Mes yeux, déshabitués de la lumière, se fermèrent brusquement. => aspect presque comique, le professeur devient la caricature du savant, contribue à lui donner une image plus positive. Stromboli, en italien Isola di Stromboli, est une île volcanique d'Italie située au nord de la Sicile. Axel ! Œuvre du domaine public. ‘’Voyage au centre de la Terre’’ ... Analyse (la pagination est celle de l’édition du Livre de poche) Intérêt de l’action. Or, il minimise la portée de cette maladie : l'expression "l'idée qu'on s'en faisait" (l. 2) montre que l'expérience a modifié sa perception. Il y a longtemps que le vieux a pris sa retraite. : imaginez que vous êtes un détective qui doit relever et analyser tous les indices, sans rien laisser de côté ! Comment analyser avec réalisme une nature surnaturelle? Le roman traite de la découverte d'un manuscrit runique ancien par un savant allemand qui, avec son neveu et leur guide, entreprennent un voyage vers le centre de la Terre en y entrant par un volcan islandais éteint, le Sneffels (c'est-à-dire le Snæfellsjökull). Vous êtes en mode "plein écran". Il compare en effet les mouches d'Europe et les mouches d'Asie. Lectures du soir est parmi les premiers périodiques illustrés, à bas prix, en France, au … Température chaude. En donnant leurs noms aux éléments de ce monde secret — «Port-Graüben», «îlot Axel» —, les héros semblent soucieux d’enraciner leur identité au cœur de ces ténèbres originelles. JULES VERNE VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE : UNE EPOPEE MODERNE. À quoi servent les atlas et les dictionnaires pour nommer des choses qui n’existeraient pas si le poète ne les avait pas dites? Ressources Langues Français Autres Niveaux Tout Niveau FR Voyage au Centre de la Terre de Jules Verne Roman de science-fiction écrit par Jules Verne en 1864. Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, exorcisée, 10 autant dire innocente. Il s’agit du troisième volume des Voyages extraordinaires.Jules Verne s’inspire de nombreuses sources scientifiques qu’il cite au cours de son œuvre et du roman d’aventures de George Sand Laura : Voyage dans le cristal.Ainsi, Voyage au centre de la Terre se situe entre science et fiction. Nul mot de la langue humainene rendrait mes sentiments. - ce premier contact permet aux héros de réaliser à quel point ils sont sales (comme si le petit berger était un miroir, et leur révélait leur aspect physique) : ils ressemblent à des voleurs (l. 6), et provoquent la peur : - répétition des différentes étapes pour entrer en contact, seule change la langue utilisée : allemand (l. 10), anglais (l. 14), français (l. 17), - enfant refuse catégoriquement de répondre : "l'enfant ne répondit pas" (l. 12), "l'enfant ne répondit pas davantage" (l. 15), "même silence de l'enfant" (l. 18), - professeur : affection "mon oncle commença par le rassurer de son mieux" (l. 10) +, "mon petit ami" (l. 11), puis esprit de jeu, fierté scientifique "très fier de son polyglottisme" (l. 16), - narrateur : "j'étais très intrigué" (l. 15), - narrateur énervé :"avec impatience" (l. 21), - processus d'échec recommence "l'enfant de ne point répondre" (l. 22), - réaction musclée du professeur "colère" (l. 23) : agression verbale "Ah ça ! C'est l'attention portée aux détails qui fait alors toute la saveur du voyage. Je montrerai d’abord comment le narrateur introduit de façon habile le sujet dont il va traiter (du début à la ligne 11), puis j'analyserai l’art du portrait (de la ligne 12 à la fin). Cette maladie pourrait même fournir un bon alibi pour rester tranquillement au lit comme le montre la phrase "on ne songe qu'à dormir et le lit est bon" (l. 3-4). De plus, en voulant démentir la science moderne par l’alchimie médiévale, Lidenbrock se comporte avec une inconséquence choquante, aux yeux du scientisme positiviste du XIXe siècle. Le professeur de minéralogie Otto Lindenbrock découvre un parchemin codé, rédigé en caractères runiques islandais. Les explorateurs doivent s’ouvrir un passage à l’explosif. Voyage au centre de la terre  est un Roman de Jules Verne (1828-1905), publié à Paris chez Hetzel en 1864. Ayant découvert un manuscrit runique ancien, un savant, son neveu et leur guide entreprennent un voyage vers le centre de la Terre en y entrant par un volcan islandais éteint. À chaque étape, on relève de ces menus changements qui changent tout – qualité des regards, forme des nuages, inclinaison des casquettes – et, comme un Auvergnat montant L'opposition marquée par la conjonction "mais" (l. 4) et l'exclamative "il y a les mouches !" Les héros peuvent bien s’entretenir parfois de géologie ou de paléontologie, c’est toujours à la limite du rêve que leur discours les entraîne. . D’ailleurs, quel savoir tirer d’une telle équipée? Il fait grandir. Deuxième grand roman de la série des «Voyages extraordinaires», évoquant une descente au creux maternel de la Terre, l’œuvre se charge d’un imaginaire aussi délirant qu’inquiétant, dont le sens symbolique apparaît comme une invite irrésistible à l’interprétation. Suprême dérision, même la célébrité que lui vaudront ses exploits se trouvera ternie par la proposition de M. Barnum: «“L’exhiber” à un très haut prix dans les États de l’Union.» Autant de traits qui lui confèrent un aspect plus caricatural que crédible. Ils manquent mourir de soif, s’égarent dans un labyrinthe de galeries. 1) Le plus intéressant dans les voyages, ce sont les gens et les choses simples. en quoi un fait apparemment mineur peut revêtir une grande importance. «— Non, c’est naturel», lui répond Lidenbrock. Accoudés au balcon de notre auberge, nous pouvions voir monter Téhéran tout entière" (l. 18), à la marge : ils ne sont pas au cœur de la ville, mais en périphérie, : la capitale est identifiée à une assiette, et les choses intéressantes à des bouts d'aliment : "au bord de l’assiette, mais bien résolus à y pêcher quelques morceaux" (l. 19), 2) On n'a pas besoin de beaucoup d'argent pour pouvoir profiter du voyage, - on retrouve la même idée qu'au début : pas de monuments, pas de grands spectacles, que, des détails qu'on peut apprécier sans dépenser d'argent, : "Les odeurs fortes, les sourires ébréchés, les bossus fraternels (l. 20-21) = éléments qui pourraient dégoûter les Occidentaux, rappel des conditions précaires de leur voyage. Le 24 mai 1863, un dimanche, mon oncle, le professeur Lidenbrock, revint précipitamment vers sa petite maison située au numéro 19 de Königstrasse, l’une des plus anciennes rues du vieux quartier de Hambourg. Ce texte est extrait du récit de voyage intitulé L'Usage du monde, écrit par N. Bouvier et publié en 1963. Le jour venu, plus de sommeil possible. On peut dès lors se demander en quoi un fait apparemment mineur peut revêtir une grande importance. On peut dès lors se demander en quoi l'expérience racontée illustre une vision personnelle du voyage. (l. 8-9). Le scepticisme d’Axel en est ébranlé, pendant que Lidenbrock se montre de plus en plus exalté (chapitres 30-40). "à la cassure, à l'aspect, à la dureté, à la fusibilité, au son , à l'odeur, au goût d'un minéral quelconque" (l. 14-15) illustre à quel point le savant est méthodique et expert dans son domaine. B- Voyage au centre d'une oeuvre : complexité et implicite Aux mouches d’Asie s’entend, car, qui n’a pas quitté l’Europe n’a pas voix au chapitre. Voyage au centre de la Terre. On est frappé par sa naïveté, quand il s’engage dans la quête la plus insensée sur la foi d’un manuscrit aux origines incertaines. L’œuvre acquiert par là une dimension initiatique que d’aucuns n’hésiteraient pas à faire valoir par rapport à l’écrivain lui-même. Mais voilà, il y a les mouches ! Toute la structure de ce roman d’aventures s'apparente à celle du conte. Vous Endurante, acharnée, escarbille d’un affreux matériau, elle se lève matines et le monde est à elle. Ils traversent des forêts d’immenses champignons, de fougères et d’arbres primitifs, pleines d’extraordinaires fossiles. Vous soignerez votre expression, et penserez à justifier votre analyse par des citations précises. par Jules Verne. Mais quand son oncle, le professeur Lidenbrock, découvre qu’il existe un chemin conduisant au centre de la Terre, rien ne peut détourner le célèbre savant de cette expédition. Je remonte la série des transformations terrestres.» Cette régression s’accompagne même d’un retour de l’individu sur lui-même, avant son existence, d’une redécouverte de l’état fœtal. - problématique : En quoi cet épisode révèle-t-il la vraie nature du professeur ? (l. 25-26), crescendo dans ce texte dans l'ampleur des découvertes. Le 13 août, on se réveilla de bon matin. En fait, s’agissant de l’exploration d’un non-lieu, on doit se demander si l’ailleurs visité ne représente pas davantage le temps qu’un espace. «Je croyais assister, remarque Axel, dans quelque planète lointaine, Uranus ou Neptune, à des phénomènes dont ma nature “terrestrielle” n’avait pas conscience.». Chapitre 27 . (Je vais maintenant lire cet extrait) A la lecture de ce texte, on peut se demander pourquoi le portrait du professeur est mitigé. Tout en s’avouant étonné par ce qu’il a vu et éprouvé, il affirme encore après son aventure: «En dépit de ce que j’ai vu, je crois et je croirai toujours à la chaleur centrale.». Tout(e) seul(e) ou à deux, faire la présentation d’une œuvre qui raconte un voyage extraordinaire. Une vie entièrement consacrée à leur nuire m’apparaîtrait comme un très beau destin. présentation du texte + rappel de ce qui précède. Le chapitre I … 5 sur Paris, on atteint la capitale en provincial émerveillé, avec en poche, de ces recommandations griffonnées sur des coins de table par des pochards obligeants, et dont il ne faut attendre que quiproquos et temps perdu.

Le Livre De La Jungle Disney Pdf, Bracelet Viking Bjorn, Plan De Maison 3 Chambres Salon + Cuisine Pdf, Villa à Vendre Lot, Calligramme Apollinaire: Il Pleut, Bivouac Mont Aiguille, Chevalière Homme Or Tête De Lion, Conseil Départemental 62 Organigramme, Code Vagnon Côtier 2020, Psy 4 De La Rime Mort, Reprise Des Audiences Au Tribunal, Suisse Normande Carte, Plan Moteur énergie Libre Pdf, Espagnol Facile La Description Physique, Consterner En Arabe,

Ce contenu a été publié dans News par . Mettez-le en favori avec son permalien.