Jean-Claude Romer (1933-2021)

Jean-Claude Romer, en 1973, dans les bureaux de « Télé 7 Jours » – photo Gérard Lenne.

Immense tristesse à l’annonce, samedi 8 mai, de la disparition de Jean-Claude Romer, cofondateur de Midi-Minuit Fantastique en 1962, et pilier de la revue, avec Michel Caen, pendant une décennie magique au cours de laquelle il s’est imposé comme un véritable expert ès filmographies, à la manière d’un homme-livre à la Farhenheit 451 qui aurait avalé toute la cinématographie du monde…

« comme Edgar Poe un 19 janvier, sous le signe de Méliés, ascendant Barnum » (ainsi aimait-il se présenter), cet amoureux des images et des FHÉ (Fantastique, Humour, Érotisme) fut également l’homme à l’origine du fameux numéro spécial épouvante de Bizarre avec Jean Boullet, toujours en 1962, et l’un des pionniers de l’aventure du Club de la bande dessinée et de sa revue, Giff-Wiff, lancés cette même année avec Francis Lacassin. Puis ce fut le personnage médiatique aux éternelles lunettes noires, complice légendaire de Pierre Tchernia dans Monsieur Cinéma, émission pour laquelle il rédigea des millers de questions. Une collaboration qui déboucha plus tard sur la collection très populaire « 80 succès » chez Casterman. Suivirent le  comité de sélection du Festival d’Avoriaz, la création du Prix très spécial avec l’ami Gérard Lenne en 1985, l’écriture des scénarios de Litan et du Miraculé de Jean-Pierre Mocky, sans oublier les multiples et souvent étranges seconds rôles chez Alain Resnais, Jacques Rivette ou Jean-François Davy…

Mais Jean-Claude, pour tout ceux qui l’ont connu, ce fut surtout l’infatigable passeur, la figure bienveillante qui prodiguait ses précieux conseils, ouvrait toutes les portes, bref l’ami, un homme d’une gentillesse incomparable.

Il y a quelques jours seulement, il m’avait encore appelé pour échanger longuement à propos de MMF et me dire combien il se réjouissait de la couverture du prochain volume. A 88 ans, il manifestait toujours une passion intacte pour cette aventure cinéphile bientôt soixantenaire. « Le fantastique est toujours dans l’oeil de celui qui regarde », se plaisait-il souvent à dire. Son regard va beaucoup nous manquer. Adieu cher Jean-Claude.

Nicolas STANZICK

CV manuscrit de Jean-Claude Romer, réalisé en 2000.

« Bizarre », n°24-25 spécial épouvante, 3e trimestre 1962.

« Midi-Minuit Fantastique », n°8, janvier 1964.

Poème de Jean-Claude Romer, non daté.

Christopher Lee et Jean-Claude Romer, à la librairie du Terrain vague, en 1966 – photo Pierre Zucca.

Jean-Claude Romer (au centre, portant des lunettes noires), Pierre Tchernia (à droite) et Christophe Lemaire (au fond à gauche), sur le plateau de « Monsieur Cinéma », en 1980.

Nicolas Stanzick et Jean-Claude Romer en dédicace à librairie Hors-Circuits à Paris, pour la sortie du Vol. 2 de l’intégrale MMF, en novembre 2015.

4 dates midi-minuistes en juin

Quatre dates midi-minuistes à retenir dans les prochains jours!

Le mardi 4 juin, à 20h, Erwan Le Gac sera au Ciné-Club de l’Espace culturel de Thourotte, près de Compiègne, pour présenter « Les Yeux sans visage » de George Franju, mais aussi deux courts métrages issus du vol. 3 de MMF: « Dracula » de JEAN BOULLET, et « Le Détour de Patrice Molinard. Une soirée organisée par Les Films de la Gorgone


Le mercredi 5 juin, Nicolas Stanzick sera à Besançon. D’abord pour une dédicace de 15h à 18h aux Sandales d’Empédocle, puis au Sinister Ciné-Club du cinéma Victor-Hugo-Lumière pour présenter « Le Diabolique Dr Z » de Jesus Franco, et deux courts métrages: « Dracula » à nouveau, et « Ténèbres » de Claude Loubarie.


Le mercredi 12 juin, à 18h30, Nicolas Stanzick sera à la Galerie Gradiva à Paris, pour une projection de « La Brûlure de mille soleils » de Pierre Kast, qui sera suivie d’une discussion avec Fanny Lambert.


Le vendredi 14 juin, Guy Astic sera à Clermont-Ferrand à La Jetée, pour le 20 ans de Rouge Profond, l’occasion d’une rencontre avec le public, d’une vente de livres, et d’une projection de courts métrages midi-miniuistes: « Dracula » à nouveau, « L’Homme aux chats » d’Henri Glaeser, « Vampirisme » de Bernard Chaouat et Patrice Duvic, « Fantasmagorie » de Patrice Molinard, « Barbara et ses fourrures », d’Ado Kyrou.

 

Nuit Midi-Minuit Fantastique au Champo

Save the date! Nicolas Stanzick présente une nuit Midi-Minuit Fantastique le 2 février, au cinéma le Champo,  soirée à partir de minuit.

Au programme:
2 salles + 4 longs-métrages + 11 courts métrages + 1 docu
+ dédicace du livre + DVD’s à gagner + un petit-déjeuner offert

Le Champo, 51 rue des Écoles, Paris Ve

Réservations : www.cinema-lechampo.com /// lesnuitsduchampo1@gmail.com /// sur place.

SALLE 1 – 23h45
« Les Ombres de Midi-Minuit » six courts métrages*
« Les Yeux sans visage » de Georges Franju (1960)
« Le Diabolique Dr Z » de Jess Franco (1966)
« Jean Boullet, le montreur d’ombres » d’Erwan Le Gac et Nicolas Stanzick (2018)

SALLE 2 – 0h15
« Les Cauchemars de Midi-Minuit » cinq courts métrages**
« La Main du Diable » de Maurice Tourneur (1943)
« La Fiancée des ténèbres » de Serge de Poligny (1945)

* Cette sélection comprend:
– « Dracula » de Jean Boullet (1963)
– « La Brûlure de mille soleils » de Pierre Kast (1965)
– « Les Coudes pointus » de Jean Streff
– « Le Détour » de Patrice Molinard (1970)
– « L’Homme aux chats » d’Henri Glaeser (1970)
– « Ténèbres » de Claude Loubarie (1971)

** Cette sélection comprend:
– « Fantasmagorie » de Patrice Molinard (1963)
– « La Prima Donna » de Philippe Lifchitz (1964)
– « Vampirisme » de Bernard Chaouat et Patrice Duvic (1967)
– « Satan bouche un coin » de Jean-Pierre Bouyxou (1968)
– « La Fée sanguinaire » de Roland Lethem (1968)

Jean Boullet par Bertrand Mandico et Nicolas Stanzick

Une édition de Viva Cinéma sur Ciné+Classic dédiée à Jean Boullet et à son mythique Dracula en ombres chinoises (1963), film disponible dans le vol. 3, avec Bertrand Mandico et Nicolas Stanzick.

A l’occasion de la sortie du Dracula en ombres chinoises de Jean Boullet dans le vol. 3 de l’intégrale Midi-Minuit Fantastique, Viva Cinéma dresse le portrait du cofondateur de Midi-Minuit. Un retour sur ce prince noir de l’underground, cette figure mystérieuse, romanesque et masochiste, fièrement cuir et queer dans le Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre, fou de  monstres et de vampires, en compagnie du cinéaste Bertrand Mandico, et de Nicolas Stanzick, qui a retrouvé les rushs de ce film mythique et les a monté avec Erwan Le Gac pour le DVD du livre.

Réalisation: Axel Cadieux. Montage: Guillaume Lauras. Image: Aram Yeo Henrique.

Et pour voir la version intégrale de l’émission sur le site officiel de Viva Cinéma: ici.

MMF sur les ondes, la suite!

Les chroniques et émissions dédiées au volume 3 de l’intégrale Midi-Minuit Fantastique se multiplient sur les ondes ces derniers jours.


Chronique de Marcos Uzal dans Plan Large sur France Culture (22 septembre 2018).


Chronique de Julien Comelli dans 6h-9h, le samedi sur la RTS (1er septembre 2018).


Une spéciale MMF vol. 3 de Culture prohibée, avec Nicolas Stanzick (18 septembre 2018).

Mauvais Genres à l’heure midi-minuiste sur France Culture, 3e!

Hier soir, Nicolas Stanzick était l’invité de Mauvais Genres, sur France Culture, pour une spéciale volume 3 de Midi-Minuit Fantastique.

L’occasion pour lui d’évoquer avec François Angelier, Philippe Rouyer et Fausto Fasulo les grands entretiens de ce nouveau volume (Christopher Lee, Barbara Steele, Karel Zeman…), son côté foisonnant (des comptes rendus de festivals aux courrier des lecteurs, en passant par la BD, les happenings de Jodorowsky, la littérature, les grand mythes…), mais aussi les textes inédits et les perles noires du DVD, dont Ténèbres de Claude Loubarie et le Dracula en ombres chinoises de Jean Boullet. Florilège:

« Plus qu’une réédition, une refondation! »
(François Angelier à propos du volume 3 en particulier
et de l’intégrale Midi-Minuit Fantastique en général)

« Un refuge, un espace d’émancipation. »
(Fausto Fasulo à propos du volume 3.)

« Un texte très fort… Je vous en remercie du fond du coeur… C’est le cinéma fantastique, l’imaginaire, pour sauver de l’horreur du monde. C’est magnifique, c’est d’une grande générosité à vous d’avoir partagé cela. »
(Philippe Rouyer, à propos de Raquel et la Lettre volée,
le  texte introductif de Nicolas Stanzick sur son expérience du 13-Novembre)

« Relire les grands entrentiens aujourd’hui, c’est hallucinant, on a l’impression de prendre une machine à remonter le temps, d’être à côté de l’interviewer et de l’interwievé. C’est fantastique! »
(Fausto Fasulo à propos du volume 3)

« J’ai été vampirisé par ce film. Il est d’une beauté renversante. Il déploie quelque chose de vénéneux qu’on ne retrouve dans aucun autre Dracula. »
(Philippe Rouyer à propos de Dracula de Jean Boullet,
film d’ombres présent dans le DVD)

« Un trés grand documentaire. »
(François Angelier à propos de Jean Boullet, le montreur d’ombres
d’Ewan Le Gac et Nicolas Stanzick, présent dans le DVD)

Pour réécouter l’émission, et les précédents passages midi-minuistes ou hammeriens de Nicolas Stanzick dans l’émission, voir ci-dessous.


IL EST MIDI-MINUIT DOCTEUR JEKYLL ! : RENCONTRE AVEC NICOLAS STANZICK – 8 septembre 2018 – Podcast


GRI-GRIS, GRIMOIRE ET GRIMAGES : MIDI-MINUIT FANTASTIQUE, FRANKENSTEIN, FRIEDKIN – 19 décembre 2015 – Podcast


LA POLITIQUE DES HORREURS OU LE GRAND RETOUR DE MIDI-MINUIT FANTASTIQUE – 25 janvier 2014 – Podcast


 DANS LES GRIFFES DE LA HAMMER – 6 septembre 2008 – Podcast

Soirée de lancement au Club de l’Etoile

Midi-Minuit Fantastique Nicolas Stanzick

Grande soirée de lancement du volume 3 de l’intégrale Midi-Minuit Fantastique, le mardi 11 septembre à 19h30, au Club de l’Etoile !

L’occasion de découvrir enfin le mythique Dracula en ombre chisnoises de Jean Boullet (1963, 9 mn), La Brûlure de mille soleils, sublime variation SF et libertine sur la tragédie de Bérénice signée Pierre Kast (1965, 26 mn), le dément Ténèbres de Claude Loubarie (1971, 12 mn) qu anticipe de 10 ans les fulgurances zombiesques de Lucio Fulci.

Puis,  après la rencontre-décdicace avec Jean-Claude ROMER et Nicolas STANZICK, de revoir à 21h30, le stupéfiant Mort dans le filet de Fritz Böttger (1960, 89 mn), dans une rare copie d’époque conservée par Cinémathèque 16.

Réservation : ici (choisir « Le Mort dans le filet »)
Le Club de l’Etoile, 14 rue Troyon, Paris 17e.